Yannick VANASSE, nouveau Head Coach ELITE … « impatient de continuer le travail entamé par coach Hippo! »

Nous avions évoqué ensemble au début du confinement le sentiment de frustration à l’annonce de la fin du championnat en raison de la pandémie de COVID-19 et tu avais évoqué ton souhait de revenir à Thonon. Tout est allé très vite depuis avec le souhait de retrait de coach Hippo du collectif senior afin de prendre du recul. Tu as accepté le poste de Head coach pour la saison 2021 : quels sentiments as-tu ? et pourquoi avoir accepté ?

  • C’est un honneur pour moi d’être aux commandes d’un club aussi prestigieux en Europe. Je ne vais pas vous mentir, je suis très heureux, et surtout impatient de continuer le travail entamé par coach Hippo. Avec tout ce qui se passe dans le monde présentement, j’ai simplement hâte de pouvoir regagner le terrain avec notre coaching staff et nos joueurs. 
    Lorsque l’organisation m’a approché avec cette offre, j’ai dû demander quelques semaines pour y réfléchir. Ce n’est pas le genre de décision que tu prends sur un coup de tête. Je savais que cela allait impliquer que je sois à Thonon pour une majeure partie de l’année, et que j’allais devoir faire des sacrifices importants dans ma vie. Après réflexion, les “pour” étaient beaucoup trop nombreux pour que je refuse. Les gens qui me connaissent savent que je carbure à ce genre de défi, et comment résister une fois de plus à cette magnifique ville ? Ce n’est pas une surprise si je mentionne qu’à Thonon je me sens chez moi. Ma décision est aussi reliée au potentiel de ce club. Je crois qu’il est possible de viser encore plus haut, et c’est ce qui m’a motivé à accepter ce poste.

Parlons un peu de coach Hippo. Tu as passé presque deux saisons à ses côtés, au poste de coach des receveurs, puis coordinateur offensif. Que retiens-tu de ton expérience avec coach Hippo ?

  • Avant tout, coach Hippo est quelqu’un qui a énormément d’expérience dans ce circuit, à la fois comme joueur et comme entraîneur. Lors de ces deux premières années, j’ai beaucoup appris sur la structure de la ligue et le déroulement du championnat en France. C’était nouveau pour moi, et j’avais la personne idéale à mes côtés pour apprendre sur ces sujets. Niveau football, c’est un entraîneur qui ne fait pas les choses à moitié, et je crois que c’est la raison principale pour laquelle nous avons autant de facilité et de plaisir à travailler ensemble. C’est définitivement un des meilleurs techniciens de ligne offensive en Europe et un gros plus sur n’importe quel coaching staff.

Prendre la suite de Coach Hippo, ce n’est pas rien, comment te prépares-tu à relever ce défi ?

  • Tout d’abord, chaque entraîneur-chef doit savoir s’entourer de personnes compétentes. Ce sport demande beaucoup trop de travail pour une personne seule, donc on doit être en mesure de déléguer. Le plan est de mettre en place un staff de qualité. Ensuite, il faut comprendre que chaque entraîneur accorde plus ou moins d’importance à certains aspects de la game. Il va être primordial pour moi de partager ceux-ci avec le staff et de m’assurer que tout le monde pousse dans la même direction. Enfin, je crois qu’il est important d’instaurer une vision juste et adaptée à notre effectif, et que celui-ci “buy-in” (adhère, ndlr). Ce dernier point est crucial, et nous n’allons aller de l’avant qu’avec ceux qui achèteront ce qu’on leur propose.

As-tu des axes prioritaires dans ton projet ?

  • Absolument. Le premier étant le recrutement. Il est évident que nous voulons maintenir notre noyau de joueurs intact, mais la réalité est qu’à chaque année, les clubs de football perdent un certain nombre de joueurs pour diverses raisons. Le fait d’avoir un recrutement proactif nous permettra de renouveler notre effectif rapidement dans le but de garder un niveau de compétition élevé sur le terrain. Le second focus est en rapport à notre coaching staff et support staff. Nous voulons avoir le plus de stabilité au sein de celui-ci. Cela va non seulement affecter positivement les performances sur le terrain, mais va nous permettre de bâtir sur le long terme. 

Y-a-t-il des choses nouvelles que tu veux apporter ou des modifications dans les méthodes de travail ?

  • Il y a toujours place à l’amélioration, ou plutôt à l’adaptation de certaines méthodes qui ont plus ou moins bien fonctionné dans le passé. C’est une discussion que je vais devoir avoir avec notre coaching staff prochainement. Maintenant, je crois qu’il y a certaines facettes de notre préparation qui doivent être améliorées, comme par exemple le niveau d’intensité en pratique. Le rythme de nos entraînements doit constamment représenter notre rythme de jeu en match. C’est à nous, entraîneurs, d’assurer que les transitions soient rapides et que le personnel en place sur le terrain soit apte à performer selon nos standards de performance.

Tu vas pouvoir t’appuyer sur John FALK, notre préparateur physique et coordinateur défensif, sans parler du retour de Clark EVANS ; ce sont des appuis d’expérience et des personnes que tu connais bien, c’est un plus pour toi ?

  • Coach John et moi avons eu un court baptême, dû aux circonstances malheureusement hors de notre contrôle, mais nous avons tout de même tissé des liens solides ensemble. C’est un jeune coach qui aime et veut apprendre de ses collègues. En plus, il possède un QI football défensif très intéressant. Ayant joué du football de haut niveau, il connaît les sacrifices requis pour exceller.
  • Clark Evans est notre Q-A (QB ndlr) depuis maintenant 2 ans. Il connaît bien notre système offensif ainsi que ma façon de fonctionner. À la base, c’est un joueur qui possède un niveau de jeu élevé, mais c’est également un joueur qui a progressé énormément en peu de temps. Son début de saison cette année en est la preuve. C’est un gros plus de pouvoir bâtir avec un pilier comme lui à ce poste. 

Au niveau du staff justement, quels sont les objectifs ?

  • Le but présentement est d’ajouter à notre staff un coordinateur des unités spéciales. N’importe quel coach de football comprend l’importance de celles-ci, et c’est important pour nous d’avoir quelqu’un qui s’y consacre à temps plein. De plus, cela va permettre à notre OC (coordinateur offensif, ndlr) et notre DC (coordinateur défensif, ndlr) de se concentrer principalement sur leur côté du ballon. On doit également mettre en place le support staff qui sera en charge de gérer l’équipement, filmer les pratiques et les matchs, de couper les bandes vidéo, etc. Cet aspect sera traité un peu plus tard dans l’année. 

Au niveau du recrutement « imports » que sera-t-il prévu ?

  • Nous sommes justement en train d’évaluer notre effectif afin d’aller chercher de l’aide à des positions clés. Avec le retour de Clark Evans comme Q-A, notre focus se pose sur des joueurs de ligne offensive et défensive. Nous plaçons énormément d’importance sur le contrôle de la ligne d’engagement, et c’est par ces positions qu’on va y arriver. Rien de confirmé encore, tout va dépendre du recrutement.

Il est prévu que tu arrives sur place assez tôt cet automne, pourquoi ce choix ?

  • Du Québec, j’essaie de maintenir un contact régulier avec nos joueurs et entraîneurs. Par contre, il est toujours plus facile de faire avancer les choses lorsqu’on est présent physiquement. Le fait d’arriver cet automne va nous permettre de finaliser le recrutement, de faire les mises à jour niveau effectif, d’évaluer les joueurs, de préparer le camp d’entrainement, etc. Aussi, je vais être en mesure de tranquillement présenter les nouveautés du système offensif aux joueurs afin d’être prêt à exécuter en janvier 2021. 

Une fois la crise sanitaire que nous connaissons terminée, que retiendras-tu de cette expérience à titre personnel ?

  • Que tout peut changer du jour au lendemain. Parfois, avec le temps et la concentration que demande le football, nous avons tendance à oublier ce qui se passe autour. Disons que ça remet les choses en perspective. On va non seulement apprécier notre sport préféré un peu plus, mais également chaque moment passé avec ceux qu’on aime.

Un mot pour conclure ?

  • J’espère que tout le monde se porte bien, et s’assure de respecter les mesures préventives mises en place. Ensemble, nous allons passer par-dessus cette pandémie. Bien hâte de tous vous revoir. À très bientôt.

Partager :