Mele MOSQUEDA … « Je veux que les équipes rivales détestent devoir jouer contre nous! »

Nous avons le plaisir de vous annoncer le recrutement de Coach Mele MOSQUEDA (USA), qui aura les fonctions de coach des unités spéciales et des joueurs de ligne offensif avec le groupe ELITE.

Coach Mele, pourriez-vous vous présenter aux Black Panthers ?

Bonjour la nation des Panthères ! Je ne peux pas vous dire à tous combien je suis heureux et honoré de faire partie de cette grande organisation. C’est vraiment un privilège et je tiens à remercier l’entraîneur-chef Yannick Vanasse et le président Ben Sirouet pour cette merveilleuse opportunité. C’est une bénédiction divine!

Vous avez une bonne expérience du football en Europe, pouvez-vous nous présenter votre carrière ? 

J’ai commencé ma carrière d’entraîneur en 2013 alors que je jouais pour les Allgäu Comets en Allemagne. C’était en fait ma première saison en tant que joueur professionnel en Europe puisque je suis arrivé directement à la sortie de l’université (USA ndlr). En raison d’une blessure au genou cette saison-là, ce qui a finalement été la raison pour laquelle j’ai dû mettre fin à ma carrière de joueur, l’entraîneur-chef de l’époque, Brian Caler, m’a demandé de devenir entraîneur adjoint la saison suivante, en 2014, avec les Comets. La saison d’après, en 2015, j’ai rejoint les Baltic Hurricanes de Kiel en GFL-Nord pour entraîner les Running Backs, les Defensive Backs et les équipes spéciales. En y repensant maintenant, cette année a été une année charnière car j’ai eu la chance de faire partie d’un programme solide et d’être entraîneur sous le headcoaching de Stephen Parker, ancien All-American de l’Université de l’Arkansas et Miami Dolphins, qui a travaillé sous les ordres de Dana Holgersen à Oklahoma State. Cette année-là, nous avons affiché un bilan de 9-3 tout en étant l’une des offensives les plus explosives de la Ligue et en battant plusieurs records de la GFL au cours de la saison, en plus de remporter également le EFL Bowl. L’année suivante, en 2016, je suis retourné aux Comets et j’ai aidé la défense de l’équipe à devenir la cinquième meilleure du pays et à revenir aux éliminatoires. En 2017, j’ai eu le plaisir de rejoindre le personnel des Unicorns de Schwäbisch Hall et j’ai travaillé comme entraîneur des Wide Receivers de Jordan Nueman et comme assistant des équipes spéciales. Ce fut une année extraordinaire, puisque nous avons remporté le championnat d’Allemagne, qui était le premier de l’équipe depuis 2012. En 2018, j’ai signé avec les Cowboys de Munich et j’ai été l’entraîneur des Linebackers de Garren Holley, l’assistant des équipes spéciales et le préparateur physique de l’équipe. Cette saison-là, nous avons fait les playoffs pour la première fois en quatre ans et nous avions l’une des meilleures défenses de la nation. Pendant cette période, alors que j’entraînais en Allemagne, j’étais également entraîneur de l’équipe nationale All-Star des Bavarian Warriors, des deux côtés du ballon, et j’aidais à préparer les joueurs pour l’équipe nationale allemande. En 2019, j’ai eu ma première opportunité en tant qu’entraîneur-chef (tout en étant également coordinateur offensif et coordinateur des équipes spéciales) avec les Seahawks de Gdynia dans la Liga Futbolu polonaise Amerykańskiego. Cette année-là, nous sommes allés en demi-finale de la LFA et avons mis au point la deuxième attaque la plus prolifique de Pologne, en plus de l’unité des équipes spéciales la plus performante. À l’été 2019, j’ai déménagé à Marseille, où j’ai passé l’automne/hiver et une partie de la saison 2020 en tant qu’head coach adjoint, coordinateur offensif et directeur du Pôle Jeunes pour les Blue Stars de Marseille avant que notre saison ne se termine prématurément en raison de la pandémie COVID-19. Au cours des quatre matchs que nous avons disputés, nous avons eu la deuxième meilleure attaque de la nation. Jusqu’à récemment et en raison de la pandémie, j’ai eu l’occasion de prendre la relève des Razorbacks de Ravensburg dans le GFL-Sud pour la saison 2020 en cours

Pouvez-vous nous expliquer pourquoi vous avez décidé de faire partie de notre équipe d’entraîneurs cette année pour les Thonon Black Panthers ?

J’ai saisi cette opportunité après avoir eu une discussion avec l’entraîneur en chef Vanasse, qui m’a convaincu de sa vision et de son plan pour le programme, à savoir participer à sa construction et être très compétitif année après année, non seulement en France au sein de l’ELITE, mais surtout sur la scène internationale du CECL.

 Que savez-vous du football américain en France ?

Je connais beaucoup de choses sur le football en France. En fait, comme dit plus haut, j’ai été entraîneur et directeur du Pôle Jeunes l’année dernière avec les Blue Stars de Marseille et je suis très impliqué dans ce sport en France.

Que savez-vous du Black Panthers Football Club ?

Je sais que Thonon est l’un des programmes les plus prestigieux et les plus compétitifs d’Europe et surtout de France. Quand on parle de « programmes » de football de haut niveau en Europe et d’un programme qui possède vraiment une atmosphère familiale, les Black Panthers de Thonon sont l’un des meilleurs. C’est l’un des rares qui établit le Gold Standard que toutes les autres équipes essaient d’imiter et de suivre ! Les choses sont faites de la bonne façon à Thonon et ça c’est un fait.

Avez-vous déjà joué au football dans le passé et à d’autres sports en dehors du football ?  Lesquels ?

Oui, j’ai joué au football au lycée, à l’université, au post-scolaire et ici en Europe en tant que professionnel. En outre, j’ai grandi en jouant au base-ball, athlétisme, au football, au basket-ball et en apprenant la crosse (sport américain ndlr) à l’université.

Quel a été le meilleur moment de votre carrière (entraîneur) ?

Le meilleur moment de ma carrière d’entraîneur a été de remporter le German Bowl en 2017 avec les Schwäbisch Hall Unicorns. C’était un moment spécial dans l’histoire des Licorns, car ils avaient perdu trois championnats d’affilée contre les New Yorker Lions et nous nous sommes enfin remis de cette défaite en les détrônant dans l’un des plus grands et mémorables German Bowls à ce jour.

Quels sont vos objectifs pour la saison à venir avec les Black Panthers ?

L’un de mes principaux objectifs pour la saison à venir avec les Black Panthers est d’être « un champion » dans tout ce que nous faisons, dans chaque acte et décision que nous prenons chaque jour. De plus, je suis impatient de mettre en place la meilleure unité d’équipes spéciales et la ligne offensive la plus redoutée de l’ELITE. L’objectif est d’être hautement compétitif et implacable dans l’esprit, semaine après semaine, c’est-à-dire en portant une attention exceptionnelle aux détails lorsqu’il s’agit des équipes spéciales et du travail de la ligne offensive. Je veux que les équipes rivales détestent devoir jouer contre nous et se préparer pour nous affronter, des deux côtés de la ligne! Bien sûr, cela demandera beaucoup de temps de préparation et d’entraînement, et nous savons tous que c’est quelque chose qui vient avec la pratique.

Avez-vous une philosophie de vie particulière ?

C’est quelque chose que la vie m’a appris tout au long de ce parcours spécial d’entraîneur : être adaptable à tout ce que la vie vous réserve et ne jamais oublier de vraiment profiter de la vie et des moments spéciaux en cours de route !

Vous voulez ajouter quelque chose ?

J’ai hâte de travailler et de vous aider tous dans la poursuite inlassable du meilleur et de former des hommes incroyables et des modèles sur le terrain et en dehors. Allez les Black Panthers !

(C) Photos Victoria VIGNE et Diane PERICHAUD

 

Partager :