Jan RAUS … »La seule chose qui compte pour moi, c’est un grand « W » à la fin de la partie ! »

En provenance de Prague, interview du joueur de ligne offensif, Jan RAUS (1m87 – 138 kg).

Pourriez-vous présenter votre carrière et expliquer pourquoi jouer cette année pour les Thonon Black Panthers?

J’ai commencé à jouer au flagfootball en 2008 et en 2010, j’ai été transféré dans l’équipe U19 (1x champion tchèque junior, 3x vice-champion tchèque junior). Depuis, j’ai joué avec l’équipe des Black Panthers de Prague, devenue championne tchèque quatre années consécutives. En 2019, les Black Panthers de Prague ont décidé de laisser la 1ère division tchèque à la Ligue autrichienne de football et nous avons fini par perdre contre les Vikings de Vienne en demi-finale. Je suis également membre d’Europe Warriors, une équipe européenne all-star qui a joué en 2018 à l’Université de Chihuahua au Mexique et les a battus, ce qui a fait de nous une première équipe européenne qui a battu une équipe mexicaine sur leur terrain. Et enfin, je suis devenu membre de l’équipe nationale tchèque.

J’ai décidé de jouer pour les Black Panthers de Thonon cette année pour de nombreuses raisons. Tout d’abord, je voulais tenter ma chance en jouant à l’étranger et les Black Panthers m’ont contacté. C’est l’une des premières équipes avec lesquelles j’ai parlé et toutes les personnes avec qui j’ai échangé pendant le processus de recrutement étaient de vrais professionnels. Je me suis senti vraiment soutenu et elles ont répondu à toutes les questions que j’avais. Et enfin, les Black Panthers sont un club avec une grande histoire et un nom encore plus grand dans toute l’Europe. Je suis vraiment reconnaissant de cette opportunité et aussi très heureux de faire partie de cette organisation.

Que savez-vous du football américain en France?

La seule expérience que j’ai avec le football américain de France a été de jouer contre l’équipe nationale de France, qui s’est révélé un adversaire vraiment dur et tous les joueurs français étaient vraiment bons. En dehors des Black Panthers, je ne connais que le Flash et les Argonautes parce que j’ai rencontré certains de leurs joueurs lors d’évènements de football dans le monde entier. Dans l’ensemble, je pense que la ligue française est très compétitive et a des joueurs très talentueux contre lesquels j’ai hâte de jouer.

Pendant combien d’années avez-vous joué au football et ou? 

J’ai commencé à jouer au football en 2008, donc la saison 2020 sera ma 12e saison de joueur. Mes équipes précédentes étaient les Black Panthers de Prague, les Hippopotames de Prague et les Panthers de Prague où j’ai commencé. Je suis également entraîneur de ligne offensive dans l’équipe U19 et U17 des Black Panthers de Prague depuis 4 ans et j’ai également été coordinateur des équipes spéciales et entraîneur de ligne offensive dans l’équipe féminine appelée Prague Harpies au cours des 6 dernières années.

Vous avez joué à d’autres postes en plus de l’OL, pouvez-vous nous en parler ?

Je suis aussi longnapper. Je suis très fier d’être un longnappeur, car les équipes spéciales représentent 1/3 du jeu.

Avez-vous pratiqué d’autres sports en dehors du football ? Lesquels?

J’ai joué au basket-ball quand j’étais petit et, de 7 à 14 ans, donc fondamentalement jusqu’à ce que je commence à faire du football, je pratiquais la natation et la plongée, y compris l’apnée en eau libre.

Quel a été le meilleur moment de votre carrière ?

… Le pire ?

Il est vraiment difficile de choisir un seul moment de ma carrière que je dirais être le meilleur ou le pire. À chaque saison, j’ai eu des moments positifs et négatifs. Mais je me souviendrai certainement de beaucoup de matchs, par exemple un match contre l’armée américaine en raison du 70e anniversaire de la fin de la Seconde Guerre mondiale, un match contre North Central College Cardinals, un match contre UACH Aguilas au Mexique ou les demi-finales de l’AFL contre les Vikings de Vienne. Ce que je mettrais aussi comme le pire moment de ma carrière car nous avons perdu les demi-finales. Mais même avec le fait que nous ayons perdu, c’était un grand match avec une bonne ambiance et je m’en souviendrai pour toujours.

Quels sont vos objectifs pour la prochaine saison avec les Black Panthers ?

Mes objectifs pour la saison avec les Black Panthers sont assez simples. En tant que joueur de ligne offensive, je n’ai pas de statistiques à rechercher. La seule chose qui compte pour moi, c’est un grand « W » à la fin de la partie. Donc, mes objectifs sont de me protéger et de protéger mes coéquipiers afin que nous restions en bonne santé toute la saison, que nous gagnions CHAQUE match et que nous aidions à construire la ligne offensive la plus dominante de toute la France.

Avez-vous une philosophie de vie particulière ?

Travaillez dur en silence, laissez le succès faire du bruit !

Partager :