Black Panthers Thonon les Bains

Coach Hippo “…finir comme il faut!”

18341824_10154855453063423_4114294598367128550_n

Black Panthers : Coach Hippo, une victoire importante, voire historique, pour le club face à Berlin : comment as-tu vécu ça ?
Coach Hippo :
Comme un grand moment d’équipe. C’était notre plus grosse opposition jusqu’à présent et les joueurs ont répondu présents jusqu’à la fin du match.

Black Panthers : Pour une équipe comme Thonon, qu’est-ce que peut apporter une victoire de ce genre ?
Coach Hippo :
Encore plus de reconnaissance et de visibilité. Nous sommes une petite ville et avoir des résultats face à des capitales européennes permet de faire parler de nous.

Black Panthers : Il y avait deux absences de taille côté Thonon, avec Andreas BETZA blessé et Timothy Love Breaker, notre safety US injustement expulsé face à Prague ; c’est une victoire encore plus symbolique ?
Coach Hippo :
Je ne dirais pas symbolique, car toutes les équipes doivent à un moment ou un autre faire face à des blessures. Mais pouvoir gagner, sans 2 de nos joueurs les plus importants du début de saison, peut être une grande fierté pour le reste de l’équipe, qui démontre que, peu importe qui est sur le terrain, ce sont les Black Panthers qui gagnent les matchs et non des individus en particulier.

Black Panthers : Un grand match de Stephen YEPMO en attaque qui fait les efforts supplémentaires pour aller chercher des yards difficiles et une défense qui ne commet pas beaucoup d’erreurs…
Coach Hippo :
Une défense qui nous fait gagner le match. Elle permet notamment en 2 quart-temps de nous donner 10 min de possession de balle offensive en faisant sortir l’attaque de Berlin coup sur coup. Plus 2 interceptions très importantes.
En attaque Stephen, aidé par la ligne offensive, arrive à prendre des 3e et 4e importantes, notamment sur la dernière action de la 1ère mi-temps qui amène notre 1er TD.
Il faut également souligner le travail des unités spéciales qui arrivent à bloquer une transformation (qui nous donne la victoire au final) et qui donnent de bonnes positions sur le terrain à nos escouades (si on enlève le fumble sur punt return).

Black Panthers : Au final, un déplacement parfait, car tout semble s’être bien déroulé dans le timing et la logistique, puis la victoire ; satisfait donc ?
Coach Hippo :
Très. Pour le staff, de longs déplacements comme celui-là sont toujours source de stress avec énormément de facteurs incontrôlables qui peuvent survenir à n’importe quel moment (retard avion/bus, joueur qui oublie son passeport, souci à l’hôtel, etc…).
A tous niveaux, ce déplacement s’est déroulé comme il le fallait (c’en était même louche, le staff se demandant à tout moment quand allait arriver un problème).

Black Panthers : Une finale face à Milan en juin ; les Rhinos qui ont battu deux fois Nice ; ça présage quoi pour toi ?
Coach Hippo :
Un match de plus qu’il faudra terminer comme il le faut. Battre Berlin n’aura servi à rien si c’est pour perdre en Finale. Milan a montré de belles actions face à Nice, il faudra les prendre au sérieux, avec en plus la gestion des effectifs, la finale Europe se plaçant certainement très proche des phases finales françaises, la fin de saison s’annonce très dense encore une fois.

Black Panthers : Toujours pas de repos : samedi c’est le Flash de La Courneuve, match pour la première place, c’est important ?
Coach Hippo :
C’est important pour l’honneur on va dire, mais le plus important pour nous était de confirmer une demi-finale à domicile (assurée quel que soit le résultat de samedi) et sera de préserver nos joueurs pour les phases finales qui approchent.

Black Panthers : Un mot pour la fin ?
Coach Hippo :
Une belle saison ne sert à rien si nous ne sommes pas capables de la finir comme il faut.